Mistwall arriving - Roll-Play
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec la sortie du dernier bébé de Wizard of the Coast, le beau Donjons et Dragons 5, je me retrouve à renouer avec ce jeu que j'avais un peu délaissé depuis un certain temps. Mais paradoxalement, le jeu ne m'intéresse pas pour jouer dans son univers par défaut : l'heroic Fantasy.

Du coup, me voilà à travailler sur un micro univers à la Thief (enfin, inspiré de thief et de son ambiance), avec des bouts de Dishonored dedans, dans un pseudo-londres pré industriel, au moment de l'arrivée de l'électricité et des industries lourdes... Pas de magie à la D&D (même si l'idée serait d'adapter les objets magiques en objets technologiques, du coup), une réduction du nombre de classes utilisables et une ambiance "Vigilantes of Mistwall"

L'idée serait donc de créer un environnement dans lequel les personnages pourront évoluer en bac à sable et tenter d'améliorer le quotidien des habitants de Mistwall pour, peut-être, un jour, changer les choses face à une classe dominante oppressive.

Les premiers textes sont en écriture, à voir combien de temps cela me prendra. D'ici là, je mettrai certainement en ligne une critique de ce D&D5, que j'ai, avouons-le, fortement apprécié.

Introduction

Mistwall se dresse au cœur de la lande, sur les bords du fleuve Tamesis. Ode à la grandeur de la famille Worchester, elle est le fleuron du Grand Empire, et sa capitale. S’étendant à perte de vue, on la connait comme la cité des brumes, ou « The city of smog ».

Elle tira son surnom des brumes matinales qui s’élevaient depuis le Tamesis chaque matin et se répandaient le long des rues pavées. Mais depuis un quart de siècle, elle est le théâtre d’une véritable révolution industrielle. La force de la vapeur a été domptée, la puissance de la science a pris le pas sur une magie reléguée au rang de mythe. Aujourd’hui règnent l’électricité et la raison, ainsi que l’argent et les fortunes industrielles.

La plus puissante de toutes les familles, la famille Worchester, règne en maître sur une cité où leur mot est la loi. Plaque tournante économique et technologique, Mistwall n’est pas soumis aux règle du Grand Empire. Ainsi, le Duc est comme un roi, assis sur un trône de rouages. Mais cette toute-puissance est fragile et, déjà, dans l’ombre, certains s’efforcent de miner cette autorité.

Dans ce contexte incertain ont émergé ceux que le peuple a nommé les Mânes. Voleurs, justiciers, hommes de l’ombre, ces hommes et ces femmes défendent, chacun à leur manière, le peuple et portent des coups parfois décisifs aux puissants. Égoïstes autant d’altruistes, ils ne semblent pas faire partie d’une force politique ou d’une organisation révolutionnaire établie. Mais quelque soit leur motivation, tous agissent en protégeant les plus faibles et les plus démunis contre leurs prédateurs. Il ne faudrait certainement qu’une étincelle pour qu’ils décident de se soulever, ensemble, et de renverser la balance du pouvoir… mais à quel prix ?

Vous êtes de ces Mânes. Aurez-vous le courage et la force de faire la différence ?

Inspirations et thématiques

City of Smog tire l’origine de son inspiration d’un jeu vidéo : Thief. Le type d’univers, ainsi que l’identité visuelle de Mistwall sont clairement tirées de ce dernier. Ainsi, au détour des ruelles, c’est une version fantastique d’un Londres des années 1850 qui attendra les joueurs et leurs personnages. A l’instar de Thief, l’idée est donc de jouer des hommes de l’ombre et la violence physique tient une place minimale dans le jeu. Soyez prévenus, un combat armé, dans City of smog, est rapidement létal.

Mais les inspirations ne s’arrêtent pas là. Il ne s’agit pas de calquer cet univers sur les aventures de Gareth, le personnage central de la saga Thief. La seconde grande inspiration à l’origine de City of Smog est tirée de l’univers de Batman, plus précisément celui mis en place par Paul Dini dans la série animée et les jeux les plus récents. On y retrouve une violence psychologique, des conflits moraux, des choix cornéliens. En Mistwall, rien n’est facile, et aucun choix n’est évident.

Et pour terminer, une petite carte, encore en travail, de la cité de Mistwall.

Petite note : si le projet de base est de créer un univers pour que je joue dans une version à bas taux de magie de D&D, il se peut que je décide d'étendre la conversion pour permettre d'utiliser l'univers avec Fate ou d'autres systèmes que j'apprécie. Le projet est en court, ne sachant combien de temps il me demandera pour le mettre finalement au propre... rien n'est écarté. Stay tuned.

Mistwall arriving
Tag(s) : #création, #Dungeons&Dragons 5, #Fate